Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer

Retour
Henry DESSAUX
9 février 2021
Eloge funèbre de Pierre MISSUD

Eloge funèbre de Pierre MISSUD

J’associe à mes propos l’adjudant-Chef Michel CHATELET, président de la 132ème section de la médaille militaire de MONTAUBAN, section d’appartenance de Pierre.

Prononcer l’éloge funèbre de Pierre MISSUD est assez compliqué pour moi, car réduire en quelques phrases ou lignes plus de 97 ans de vie, je vais être contraint de m’en tenir à l’essentiel, mais l’essentiel est déjà riche en événements.

ORIGINE ET FAMILLE :

Pierre, Ange, MISSUD est né le 11 novembre 1923 à HELIOPOLIS en Algérie.

Ses parents sont des ruraux au sens noble du terme, des passionnés, des investis, des vaillants comme l’on dirait ici. Ils eurent trois enfants : Aimé, frère de Pierre, décédé pendant la seconde guerre mondiale et une sœur, Marie, également décédée à ce jour.

Frères et sœur recevront une réelle éducation dans le respect des autres, les valeurs de la famille, le sens élevé du travail, mieux encore du travail bien fait, celui qui mérite des compliments, et dans une foi qui les a toujours accompagnés.

PERIODE SCOLAIRE :

Sa jeunesse, il la passe à PETIT et il fera comme les enfants de son âge, il ira à l’école locale.

Ce n’était pas là, à franchement parler, ce qu’il préférait le plus, pas « sa tasse de thé », mais il s’est bien adapté et bien tenu.

Si son école, par son implantation éloignée, est méconnue de beaucoup d’entre nous ici, aujourd’hui, en cette belle église de MAS GRENIER, elle est pourtant une référence. Vous allez me demander …et « Pourquoi » ?

Tout d’abord, j’oserai dire aujourd’hui parce que Pierre y a fait ses premières armes, avec les livres, les crayons et tous les autres ingrédients de l’éducation, mais plus encore, parce que cette école, il l’a partagée, certes dans une classe différente de la sienne, avec une personne peut-être plus connue de nos contemporains, par ses chansons populaires telles que : « Le mendiant de l’Amour », « Ouvre-moi la porte », « Je vous apporte la nouvelle », « L’Oriental », « Souviens-toi des Noëls de là-Bas », « Enfants de tous pays », « Les gens du Nord », « J’ai quitté mon pays », et bien d’autres à savoir, et vous l’avez sûrement reconnu, Enrico MACIAS.

Pierre, à 31 ans, se marie avec Mademoiselle GABRIELLE Antoinette en la cathédrale de TUNIS le 28 octobre 1954 et de leur union naitront trois enfants, deux filles et un garçon : Monique née en 1955, Charles en 1957 aujourd’hui décédé, et Brigitte en 1961.

S’en suivront 5 petits-enfants et 10 arrière-petits-enfants, déjà énoncés en début d’office, je n’y reviens donc pas.

PERIODE MILITAIRE ET GUERRE DE 39/45 :

A la fleur de l’âge, à 19 ans, il s’engage comme volontaire le 26 janvier 1943 au dépôt numéro 4 des chantiers de jeunesse et passe au dépôt de guerre numéro 3 le 17 mai 1943.

Il sera affecté au 4ème R.S.M. (Régiment de spahis Marocain) le 4 juillet 1943 à Marrakech puis au dépôt de guerre des unités mécaniques au titre toujours du 4ème R.S.M le 27 Juillet 1943. Au départ d’ALGER, le 28 septembre 1943, il débarque à AJACCIO le 30 septembre 1943.

Depuis le chef-lieu de la Corse du sud, il embarque le 27 mars 1944 et arrive en Italie le lendemain c’est-à-dire le 28 mars 1944.

Son service en Italie mérite que l’on s’y attarde plus longuement. En effet, ce fut une période qui marqua tout particulièrement le soldat Pierre MISSUD alors âgé de 20 ans.

Il servira sous les ordres du général JUIN, celui-là même qui deviendra le Maréchal Alphonse JUIN.

La bataille de Monte Cassino, aussi appelée Mont Cassin, se déroula en quatre combats entre janvier et mai 1944. La zone de Cassino était un lieu stratégique de la ligne Gustave, la ligne de défense allemande, d’Italie centrale, formée pour empêcher les Alliés de progresser vers Rome.

C’est dans ce contexte de « feu », de souffrance physique que Pierre se donnera sans compter et avec abnégation.

Cette période exceptionnelle sera gravée à tout jamais dans sa mémoire.

Il embarque à NAPLES le 16 septembre 1944 pour MARSEILLE où il débarque trois jours plus tard le 19 septembre 1944.

Au débarquement de Provence, Pierre est présent et part avec la 1ère Armée « Rhin et Danube ». Il passe la frontière Franco-Allemande le 16 avril 1945 puis le 1er mai 1945, la frontière germano-autrichienne.

Il ne sera de retour en France que le 22 septembre 1945 et sera démobilisé le 26 octobre 1945, date à laquelle il revient chez lui en Algérie dans sa ferme, chez ses parents.

Il obtiendra la distinction de 1ère classe le 1er novembre 1945.

Il me plait de faire un parallèle entre Pierre et Napoléon 1er. Ce dernier, né le 15 août 1769 à AJACCIO, effectua lui aussi, en tant que général, une grande bataille en Italie. Pierre, qui est passé par Ajaccio, était un inconditionnel de Napoléon 1er et fit lui aussi une grande bataille en Italie.

DECORATIONS :

Pierre est titulaire de la médaille militaire par décret de Monsieur le président de la République en date du 30 Janvier 2008 paru au JORF le 31.01.2008 portant mention : Missud (Pierre, Ange), 11 novembre 1923, spahi de 1ère classe, arme blindée et cavalerie. Cité.

storage?id=1427346&type=picture&secret=ULqZez3W5288ZqFjWPkYZxHdnEB7kiIkY09YBpnU&timestamp=1612891050

Il est également titulaire de la croix de guerre de 39/45 avec étoile d’Argent, avec citation à l’ordre de la division.

J’aurais eu plaisir à vous dire qu’il avait été fait chevalier dans l’ordre de la Légion d’Honneur, au vu de ses grandes actions sous les drapeaux de la France, mais que nenni, peut-être aurait-il dû courir davantage sur certains terrains que dans les montagnes du Monte Cassino…

AGRICULTEUR EN ALGERIE ET EN FRANCE :

De retour chez ses parents, Pierre s’occupe de la ferme et en grand passionné, il a une préférence pour l’élevage avec un penchant pour le monde des équidés. Il monte à cru et se révèle un très bon, pour ne pas dire excellent, cavalier.

L’exploitation prospère. Mais en 1962, Pierre, avec son épouse Antoinette, quittent le pays natal pour rejoindre la France. Après un laps de temps à BORDEAUX, ils s’installent définitivement à MAS-GRENIER. Agriculteur dans l’âme, il conduira sa ferme vers des horizons toujours performants.

Sa gentillesse légendaire et sa faconde le conduiront à avoir de nombreux amis, se mettant toujours au service des autres.

Sur le plan familial, il accordera toujours du prix à éduquer ses enfants dans le respect des valeurs, celles qui étaient aussi les siennes depuis sa tendre enfance, celles de ses parents et en cela, ils furent, avec son épouse, des transmetteurs de bonne conduite avec un sens élevé du respect, de l’honneur et la mémoire de sa Patrie. Il se levait pour l’hymne national, rectifiait sa position de façon à être digne et respectueux. Vous, ses enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants, qui êtes dans la peine et le deuil, soyez fiers de votre papa, grand-père et arrière-grand-père. Son exemple, son être, son héritage moral vaut tout l’or du monde. Soyez, vous aussi, les passeurs de cette mémoire.

Avant de clore mes propos dans cet éloge funèbre pour Pierre, j’ai, et nous avons toutes et tous ici présents, une pensée pour son épouse Antoinette MISSUD, née GABRIELLE, qui nous a quittés et dont les obsèques seront célébrées ici-même demain mardi 9 février 2021 à 11 heures. Ils ne se sont jamais quittés mais toujours accompagnés.

A vous, toute sa grande et belle famille, la médaille militaire, ses membres adhérents de la 132ème section de MONTAUBAN, sa section, son président Michel CHATELET ici présent, mais également l’ensemble des adhérents de l’Union Départementale de Tarn-et-Garonne, et son président, vous présentent leurs plus sincères condoléances et vous assurent du soutien qui est dû à la famille d’un grand serviteur de la Patrie.

Avant que les honneurs militaires soient rendus à Pierre, à l’extérieur de cette église, après l’office religieux, je tiens mon cher ami soldat de 1ère classe Pierre, Ange MISSUD à m’incliner très respectueusement devant ta dépouille et ta mémoire…et je te dis A DIEU

Mas grenier 82, le 8 février 2021

Henry DESSAUX, président de l’Union Départementale

de la Médaille Militaire de Tarn-et-Garonne

Consultez également
Assemblée générale de l'UD 79

Assemblée générale de l'UD 79

Reprise des activités à l’UD 79 dont le Comité des sections s’est réuni en assemblée...

Patrick LAMY
25 septembre 2021
UD 67 - NATZWILLER-STRUTHOF  -Cérémonie internationale du Souvenir

UD 67 - NATZWILLER-STRUTHOF  -Cérémonie internationale du Souvenir

Environ 300 personnes dont Mme Geneviève Darrieusecq, ministre déléguée auprès de la...

Lydie LOUVAT GIROD
21 septembre 2021
250° Section d'ALBI - journée des associations

250° Section d'ALBI - journée des associations

Le 11 septembre 2021, la ville d’Albi a organisé la 7éme édition de la journée des...

20 septembre 2021
6° Section de NIMES- La Légion d'honneur pour M. Robert ROY

6° Section de NIMES- La Légion d'honneur pour M. Robert ROY

Monsieur Robert ROY, âgé de 92 ans, ancien combattant des Troupes de Marine, titulaire de la...

Emile BLAIS
20 septembre 2021
131° Section d'Angers (49) La Médaille militaire pour Claude BERGER

131° Section d'Angers (49) La Médaille militaire pour Claude BERGER

Un ancien d’Algérie décoré Ce mardi 13 juillet 2021, sur la place Leclerc à ANGERS un...

Jean Michel POULET
20 septembre 2021
141° SECTION DES MÉDAILLÉS MILITAIRES CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE

141° SECTION DES MÉDAILLÉS MILITAIRES CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE

77ème anniversaire de la libération Le dimanche 29 août 2021, la 141° section des...

Patrick ELOY
19 septembre 2021