Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer

Retour
Serge RAULIN
15 mars 2021
Un nouvel adhérent à la 51° Section de Lunéville (54)

Un nouvel adhérent à la 51° Section de Lunéville (54)

Mr WILLER Yves est médaillé militaire depuis le 01/11/2020.

Notre président RAULIN Serge a voulu le mettre à l’honneur.

Il le félicite étant très heureux d’accueillir un nouveau membre au sein de la 51ème section.

Rien ne présageait une telle aventure aéronautique pour le jeune Yves Willer, né le 14 avril 1935 en Haute-Saône, aîné d’une fratrie de six frères et sœurs venue habiter Blainville-Damelevières en 1936, où leur père venait d’être affecté au dépôt SNCF.

Yves entre à l’école du centre, puis au cours complémentaire où existe une activité aéronautique dans le cadre du CLAP (centre laïc d’activité périscolaire). Le jeune garçon s’y investit à fond avant d’entrer à l’École normale de Nancy en 1955. Là, il découvre l’aéromodélisme, qu’il considère comme le début de l’accomplissement de son rêve d’enfant : devenir pilote.

Nommé instituteur au groupe scolaire de Blainville-sur-l’Eau, il profite des stages gratuits de vol à voile, organisés par la Ligue de l’enseignement, pour en devenir un spécialiste et un pratiquant assidu jusqu’à ce que l’armée le réclame pour accomplir son service militaire.

En Algérie

Bien que marié et père d’un enfant, Yves Willer doit faire ses classes pour, éventuellement, aller ensuite servir en Algérie. Vu ses antécédents aéronautiques et ses diplômes, il va faire ses classes au Cisalat (centre d’instruction des spécialistes de l’aviation légère de l’armée de terre), puis un stage de sous-officier.

Repéré au cours d’un exercice de vol de modèles réduits en « mode circulaire » par le colonel commandant la base, on lui propose de suivre un stage de formation de pilotes militaires avec brevet de pilote militaire à la clé, mais avec la condition d’une affectation en Algérie sur le théâtre des opérations pour appuyer les troupes au sol.

Cruel dilemme : récemment marié, jeune papa, il devra abandonner sa famille… mais c’est pour lui l’occasion de devenir pilote ! Gisèle, son épouse, lui donne son feu vert et Yves part à l’escadrille pour préparer son brevet de pilote, qu’il passe brillamment et qui va le propulser en Algérie.

Pendant 13 mois, il va participer à des centaines de missions, souvent très dangereuses, au-dessus de la région des Aurès, berceau de la rébellion, ce qui lui vaudra la Croix de la valeur militaire avec palme d’argent et une élogieuse citation.

Démobilisé en décembre 1960, Yves retrouve sa classe d’écoliers et, après avoir fait valider son brevet militaire en brevet de pilote civil, il s’en donne à cœur joie à l’aéroclub de Blainville, où il multiplie les heures de vol, auxquelles s’ajoutent celles qu’il effectue chaque jeudi en tant que pilote réserviste militaire à la base d’Essey.

Devenu pilote à part entière, il va piloter pendant 3.000 heures toutes sortes d’avions légers : Piper, Cessna, Stampe, Robin…

Yves Willer aurait pu en rester là, mais il veut offrir aux autres ce qu’il a eu la chance d’obtenir grâce à un concours de circonstances assez extraordinaires : devenir pilote sans moyens financiers particuliers.

L’envol de l’aéroclub de la Mortagne

Aux commandes du Cessna 172 de l’aéroclub de la Mortagne.

« J’avais réalisé mon premier rêve, mais un autre me taraudait : créer un aéroclub accessible au plus grand nombre en m’appuyant sur le bénévolat et la générosité », raconte-t-il. « L’occasion va se présenter grâce au CLAP qui, avec les bénéfices réalisés lors de multiples manifestations, a les moyens d’acheter un avion ‘’Ambassadeur’’. Un vaste terrain est loué près de Mont-sur-Meurthe et la municipalité de l’époque, pour le franc symbolique, nous vend une parcelle sur laquelle nous construirons le hangar et le club-house de nos propres mains. »

Avril 1973 : l’aérodrome de Mont-sur-Meurthe est inauguré officiellement, qu’Yves Willer va présider avec son équipe de fidèles. Il a ainsi le bonheur d’assurer la formation de son fils et de sa fille, et formera un certain nombre de commandants de bord de gros-porteurs de l’aviation. Civils ou militaires, comme le colonel Pierre Conchon, originaire de Blainville, actuellement commandant de bord du Falcone présidentiel.

Ces activités aéronautiques « extrêmement chronophages » lui valent la médaille de l’Aéronautique et ne l’empêchent pas de s’investir en politique. Yves Willer sera maire de Mont-sur-Meurthe pendant 31 ans et conseiller général pendant 21 ans.

Au soir de sa vie, il reconnaît que sa vraie chance, celle qui lui a permis de « vivre trois vies à la fois », ce fut son épouse, Gisèle, et tous ses copains, qui lui ont permis de mener jusqu’au bout cette saga aéronautique hors du commun.

Consultez également
Le centenaire de la 242°<br />
section de Libourne-Castillon-Créon

Le centenaire de la 242°
section de Libourne-Castillon-Créon

Le soleil n’était pas au rendez-vous à Libourne ce jour de la fête du centenaire de la 242°...

Michel DELOOF
2 juillet 2022
La médaille d'or SNEMM pour un centenaire à la 131° Section

La médaille d'or SNEMM pour un centenaire à la 131° Section

Né le 11 juin 1922 à Notre-Dame-de-Courson dans le calvados, Maurice CHAMPION a reçu la visite...

Jean Michel POULET
2 juillet 2022
La 796° Section de BEAUVOIR/MER

La 796° Section de BEAUVOIR/MER

Le 18 Juin 2022, le Président et une délégation de la 796 ème section, ont pris le bateau, pour...

Alain BRIE
1 juillet 2022
Un nouveau<br />
médaillé militaire à la 131°Section d'ANGERS.

Un nouveau
médaillé militaire à la 131°Section d'ANGERS.

Dimanche 8 mai après plus de 8 huit ans en tant que membre associé et fidèle à la 131ème...

Jean Michel POULET
1 juillet 2022
1374° Section de Montreuil sur mer Hesdin et environs

1374° Section de Montreuil sur mer Hesdin et environs

Commémoration de l'entente Franco-britannique à Montreuil sur merLe soleil brillait haut dans le...

Patrick VAN LAERE
1 juillet 2022
Congrès et changement de président à l'UD 76

Congrès et changement de président à l'UD 76

Depuis deux ans la COVID 19 nous a privé de la possibilité d’organiser notre congrès annuel....

Dominique POUPEL
30 juin 2022