Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer

Retour
Charles JANODET
31 mai 2022
La 1349° section de LOUHANS fête CAMERONE

La 1349° section de LOUHANS fête CAMERONE

Le samedi 30 avril 2022, Michel MARTIN ancien Légionnaire et Charles JANODET, ont dignement représentés la 1349ème section des Médaillés Militaires de LOUHANS à la commémoration de la Bataille de Camerone.

Agé de 95 ans, Michel MARTIN ancien Adjudant-chef de la Légion Etrangère a effectué une glorieuse carrière militaire au sein de ce prestigieux corps de l’armée de terre. Il s’est distingué à maintes reprises lors de ses 3 séjours consécutifs en Indochine, puis au Maroc et en Algérie. Blessé de guerre plusieurs fois, détenteur de 5 citations, Médaillé Militaire à 26 ans, nommé Chevalier de la Légion d’honneur à 30 ans, puis Officier en 1999 et Commandeur de la Légion d’honneur en 2021.

Invité par Michel Martin, le président de la 1349ème section a été honoré de se rendre à SAINT -HELENE 71390, pour assister à la célébration du 159ème anniversaire de la bataille de Camerone, fait d’armes historique de la renommée Légion Etrangère.

Organisée par l’Amicale départementale des anciens de la Légion étrangère de Saône et Loire, cette cérémonie officielle s’est déroulée en présence de Madame Carine FOSSIER, Maire de SAINT-HELENE, du Colonel Pierre-Henry TRUQUET, chef de corps du Lycée militaire d’AUTUN 71400, et du Lieutenant-colonel Ronan COTTIN, délégué militaire départemental de MÂCON 71000.

18 porte-drapeaux d’associations patriotiques, représentants d’associations anciens parachutistes, anciens combattants et sous-officiers de réserve ont entourés avec ferveur les « 7 anciens bérets verts » dont 3 Généraux en 2ème section. Parmi ceux-ci, le Général de corps d’armée Éric MARGAIL qui remit la cravate de commandeur de la Légion d’honneur à Michel MARTIN le 11 janvier 2021 à la Sous-préfecture de LOUHANS.

Le déplacement et la mise en place autour du monument aux morts de la commune ont été effectués dans l’ordre protocolaire. Puis ce fut le moment le plus intense et le plus solennel, le récit détaillé de « la Bataille de Camerone ».

Cette lecture a été confiée au doyen d’âge, Michel MARTIN qui s’est acquitté de cette mission avec une remarquable élocution et qui a su sensibiliser toute l’assistance à ce fait d’armes hors du commun de la Légion Etrangère.

storage?id=2400308&type=picture&secret=UbBsLfwNCvLWR1zEVh4xylDsz2EcQNz9t1zftt0Y&timestamp=1654023284

La chronologie de la présence Française au Mexique nous rappelle les événements suivants : de 1861 à 1867, la France envoie un corps expéditionnaire dans ce pays, afin de s’opposer à l’expansion des Etats-Unis en Amérique centrale.

En mars 1863, l’armée française reçoit la mission d’escorter des convois entre SANTA-CRUZ et PUEBLA. Le 29 avril 1863, au port de VERA-CRUZ un convoi français se forme afin de transporter des vivres, des matériels, des munitions, mais surtout 4 millions de francs en pièces d’or.

Un renseignement parvient aux responsables du convoi sur une possible attaque. La 3ème compagnie du Régiment Etranger reçoit l’ordre de se diriger à la rencontre du convoi. Elle est composée de 3 Officiers et de 62 fantassins qui restent disponibles en raison des effectifs atteints par le « vomi noir », la terrible fièvre jaune.

C’est le Capitaine Jean DANJOU qui se porte volontaire pour commander ce détachement à l’aube du 30 avril 1863.

L’armée mexicaine prévenue de la mise en route de cette troupe française, envoie 2000 fantassins et cavaliers pour s’opposer à son déplacement. En cours de progression, le Capitaine DANJOU repère les Mexicains et repousse avec détermination plusieurs charges de cavalerie.

Au cours de ces violents et meurtriers combats, le Capitaine DANJOU décide de se replier dans une hacienda sur le village de Camaron de Tejeda. (soit Camerone en français). Ce sera alors l’enclenchement d’une longue et sanglante bataille pour les légionnaires, confrontés à la soif, à la chaleur écrasante et aux fumées incendiaires. Ils vont se surpasser et démontrer leur totale abnégation en résistant aux mexicains qui les somment de se rendre.

Le Capitaine DANJOU leur réplique : nous avons des munitions et nous ne nous rendrons pas, puis il fait jurer à ses hommes de se battre jusqu’à la dernière cartouche.

Dans l’après-midi, il est frappé mortellement, ainsi que son Lieutenant adjoint. En fin de journée, 1 officier et 12 légionnaires résistent farouchement, puis ils restent à 5 en mesure de combattre. Ces derniers chargent à la baïonnette et 3 survivants se rendent à l’ennemi en prononçant les mots suivants « nous avons fait notre devoir ».

Ainsi, après avoir combattu durant une terrible journée et dans des conditions effroyables, les légionnaires de la 3ème compagnie du Régiment Etranger ont rempli leur mission avec héroïsme.

Leur sacrifice suprême a permis au convoi français d’arriver sans dommages à PUEBLA. Cette bataille de Camerone est inscrite pour l’éternité dans les annales historiques de l’armée française.

Ce « serment de Camerone » restera à tout jamais le symbole qui fait honneur à la parole donnée et au prestige de la glorieuse Légion Etrangère.

Après la cérémonie officielle, Madame le Maire, le Général Éric MARGAIL et le Lieutenant-colonel Ronan COTTIN, D.M.D., se sont exprimés pour rappeler à l’unisson, les valeurs du courage et de la détermination dont ont faire preuve les légionnaires du Capitaine Jean DANJOU, un certain 30 avril 1863, loin du territoire national.

Le Général Éric MARGAIL a complété son discours en évoquant l’historique de la « main du Capitaine DANJOU ». En 1853, il est grièvement blessé par l’explosion de son fusil lors d’une mission en Algérie. Suite à la perte de ce membre, une prothèse articulée en bois lui est alors confectionnée. Après sa mort au combat à Camerone, sa prothèse est retrouvée en 1865 à plus de 100 km des lieux, dans une propriété tenue par un Français.

La réplique de la main du Capitaine DANJOU est conservée dans la crypte du musée de la Légion Etrangère et elle est présentée le 30 avril de chaque année lors de la cérémonie à la maison mère à AUBAGNE.

Un repas de cohésion ponctué par les nombreux chants de la Légion étrangère, tous repris par cœur par Michel MARTIN, est venu clore cette traditionnelle journée de retrouvailles à laquelle Charles JANODET a été fier d’assister aux côtés de son emblématique vétéran légionnaire.

Consultez également
Le centenaire de la 242°<br />
section de Libourne-Castillon-Créon

Le centenaire de la 242°
section de Libourne-Castillon-Créon

Le soleil n’était pas au rendez-vous à Libourne ce jour de la fête du centenaire de la 242°...

Michel DELOOF
2 juillet 2022
La médaille d'or SNEMM pour un centenaire à la 131° Section

La médaille d'or SNEMM pour un centenaire à la 131° Section

Né le 11 juin 1922 à Notre-Dame-de-Courson dans le calvados, Maurice CHAMPION a reçu la visite...

Jean Michel POULET
2 juillet 2022
La 796° Section de BEAUVOIR/MER

La 796° Section de BEAUVOIR/MER

Le 18 Juin 2022, le Président et une délégation de la 796 ème section, ont pris le bateau, pour...

Alain BRIE
1 juillet 2022
Un nouveau<br />
médaillé militaire à la 131°Section d'ANGERS.

Un nouveau
médaillé militaire à la 131°Section d'ANGERS.

Dimanche 8 mai après plus de 8 huit ans en tant que membre associé et fidèle à la 131ème...

Jean Michel POULET
1 juillet 2022
1374° Section de Montreuil sur mer Hesdin et environs

1374° Section de Montreuil sur mer Hesdin et environs

Commémoration de l'entente Franco-britannique à Montreuil sur merLe soleil brillait haut dans le...

Patrick VAN LAERE
1 juillet 2022
Congrès et changement de président à l'UD 76

Congrès et changement de président à l'UD 76

Depuis deux ans la COVID 19 nous a privé de la possibilité d’organiser notre congrès annuel....

Dominique POUPEL
30 juin 2022