Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer

Retour
Gérard MATELOT
8 novembre 2021
2° / 1394° Section de NICE - Hommage à M. Daniel CARTIER

2° / 1394° Section de NICE - Hommage à M. Daniel CARTIER

Daniel Cartier nous a quitté, un hommage lui a été rendu par le Président, le 6 novembre 2021 en l'Eglise Saint André de la Roche (06)

Né le 8 janvier 1931 à Belfort (Territoire de Belfort), Daniel Cartier s'engage à l'âge de 17 ans pour rejoindre le corps expéditionnaire en Indochine du Général Leclerc.

Il sert pendant 6 ans dans la Marine Nationale du 14 septembre 1948 au 13 septembre 1954. Fusilier marin, affecté à la Force Amphibie d'Indochine Nord, Compagnie Crève-Cœur, au cours d'une opération, il est blessé par balle le 5 juin 1950. Il est cité à l'ordre de la Brigade. Rapatrié en métropole sur le navire hôpital Oregon, il rejoint le 5ème Dépôt des Equipages de la Flotte de Toulon le 1er juin 1951. Nommé Quartier Maître de 2ème Classe le 1er avril 1952, il achève ses services dans la « Royal » en 1954 à bord du bâtiment de ligne « Le Richelieu ».

Le 10 mars 1955, Il est admis à l'école de la gendarmerie de Chaumont. Il est titularisé gendarme le 13 juin 1955 et admis dans le corps des sous-officiers de carrière le 9 novembre 1955.

Volontaire pour servir au Maroc, il rejoint la 12ème Légion de la Gendarmerie Mobile à Casablanca. Puis, suit l'Algérie le 10 juillet 1959 pour servir au 3/10 bis Escadron de Gendarmerie Mobile. Volontaire, il est affecté à la 10ème Légion de la Gendarmerie Mobile pour l'encadrement des commandos de chasse. Pendant cette période il va se distinguer dans le commando de chasse de la Gendarmerie à deux reprises :

· Le 11 juin 1961, dans la région Béni-Boudouane, en entraînant ses hommes à l'assaut, il permet de mettre 2 rebelles hors de combat, récupérer une arme, des munitions et des documents. Il est cité à l'ordre de la Brigade le 5 septembre 1961

· Le 21 mars 1962, au cours d'un accrochage avec un commando rebelles, grâce à ses qualités de sang-froid et de courage, il a tenu pendant une heure, dans la rue son poste très exposé, assurant le flanc de son peloton. Il est tombé à son poste à la dernière minute, grièvement blessé de deux balles dans les reins. Il est cité à l'ordre de la Brigade le 22 mai 1962.

Evacué sur la métropole le 29 mars 1962, Il est affecté, successivement, au 1er Groupe Blindé de Gendarmerie à Satory, puis, au 4/22 escadron de la Gendarmerie Mobile de Grasse qui rejoint Hyères le 1er juillet 1967. Le 13 décembre 1968, il est admis, comme gendarme, à la retraite avant 25 ans de service.

Combattant, titulaire de plus de 8 ans et 8 mois de campagnes dont la majeure partie en campagnes de guerre, ses brillants états de service avec cinq titres de guerre individuels (3 citations et 2 blessures de guerre) sont récompensés par la Médaille Militaire par décret du 7 janvier 1964.

Enfin, c'est le retour à la vie civile en janvier 1969. Daniel Cartier est renté au Centre d'Essai en Vol comme agent de sécurité et de gardiennage. Le 1er juillet 1975, le Lieutenant-Colonel Cousson le fait venir à l'Ecole du Personnel Naviguant d'Essais et de Réception à Istres, en qualité de technicien responsable des opérations jusqu'au 31 décembre 1991.

Ses états de service exceptionnels, sa valeur de combattant ont été récompensés par la plus haute distinction que notre Nation décerne à ceux qui ont accomplis des services éminents, il est fait chevalier de la Légion d'Honneur le 8 mai 2003.

Autres décorations :

Croix de guerre des TOE avec étoile de Bronze ;

Croix de la valeur militaire avec étoile de Bronze ;

Médaille des blessés de guerre avec deux étoiles ;

Croix du combattant volontaire avec la barrette « Indochine » ;

Médaille du Combattant ;

Médaille de reconnaissance de la Nation avec les agrafes « Indochine » et « Afrique du Nord » ;

Médaille coloniale avec la barrette « Extrême Orient » ;

Médaille commémorative d'Indochine avec la barrette « Extrême Orient » ;

Médaille commémorative des opérations de maintien de l'ordre et de sécurité avec les agrafes « Maroc » et « Algérie ».

Le 29 janvier 2014, notre Société Nationale d'Entraide de la Médaille Militaire lui a décerné le Diplôme d'Honneur de plus de 50 ans de la Médaille Militaire.

Consultez également
1533° Section BASSIN DE LACQ ET SOULE - Disparition de M. FAVARD

1533° Section BASSIN DE LACQ ET SOULE - Disparition de M. FAVARD

C'est avec une réelle tristesse que nous venons d'apprendre, par le Président des Anciens...

Jean-Claude SELLES BROTONS
2 décembre 2021
807° Section de Voiron - Hommage à M. NANNI

807° Section de Voiron - Hommage à M. NANNI

Alexandre NANNI, président honoraire de la 807ème section des médaillés militaire de VOIRON-38-...

Georges CLAVEL
17 novembre 2021
403° Section de Villefranche-sur-Saône - Hommage au sergent BILLOTTET

403° Section de Villefranche-sur-Saône - Hommage au sergent BILLOTTET

La 430ème section de Villefranche sur Saône a été conviée, le mercredi 10 novembre 2021 au...

Patrick JULLIEN
13 novembre 2021
2° / 1394° Section de NICE - Hommage à M. Daniel CARTIER

2° / 1394° Section de NICE - Hommage à M. Daniel CARTIER

Daniel Cartier nous a quitté, un hommage lui a été rendu par le Président, le 6 novembre 2021 en...

Gérard MATELOT
8 novembre 2021
44° Section de NANCY et environs - Hommage à Mme MARCOT

44° Section de NANCY et environs - Hommage à Mme MARCOT

Valeur et Discipline mais aussi respect de la parole donnéeAvant de disparaitre en 2015, après...

Jean-Paul VIRY
4 novembre 2021
142° Section - hommage à M. Paul BERNARD

142° Section - hommage à M. Paul BERNARD

La 142 -ème section du Mantois et environs a honoré le 1er novembre 2021 la mémoire de notre...

Styves LE COULS
3 novembre 2021