Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer

Retour
1724° Section de la Haute Vallée de la Saône et de Bains les Bains

1724° Section de la Haute Vallée de la Saône et de Bains les Bains

Disparition de notre camarade Roger DABEL

C'est après quelques années de lutte contre la maladie que notre camarade Roger DABEL s'est éteint à l'hôpital DURKHEIM d'Epinal en matinée de ce 28 juillet 2021. Ancien combattant d'Afrique du Nord, il était titulaire de la Médaille Militaire depuis 2000 et c'est pourquoi il avait adhéré, depuis cette date, à la 1724ème section des titulaires de la Médaille Militaire de la Haute Vallée de la Saône et de Bains les Bains, présidée alors, par son voisin et ami Albert FÄH, créateur de la section. Il en a été, d'ailleurs, le porte-drapeau dès son adhésion, jusqu' à ce que sa santé ne le lui permette plus, soit pendant près de 20 ans.

C'est donc principalement le parcours de notre camarade Roger DABEL combattant, d'Afrique du Nord, plus précisément d'Algérie, que je souhaite évoquer ici, afin de conserver son image dans nos mémoires. Qu'il me soit permis de préciser que si l'on qualifiait officiellement, à l'époque, ces combats : opérations de maintien de l'ordre; ce n'est que, lors des années 2000, que la République admettra, enfin, que ces opérations étaient, en fait et bel et bien, des "opérations de guerre" et c'est pourquoi nous pouvons affirmer que notre ami, appelé du contingent, a donc participé, dans le cadre de ses obligations militaires, à la guerre d'Algérie.

Roger DABEL est né le 26 janvier 1937 à Esley, il est le cadet d'une fratrie de quatre enfants seul garçon, c'est sur lui que repose la charge financière de la famille, car orphelin de son père à la suite d'un accident forestier alors qu'il était âgé de 4 ans, il est donc soutien de famille.

Classé bon service armée par le conseil de révision de Darney en 1956, il effectue ses tests psychotechniques de sélection militaire à Commercy puis il est incorporé le 1 mars 1957 au Centre d'Instruction Régional de Verdun. Ce Centre d'Instruction a pour mission de former les appelés du contingent au métier des armes en vue d'une affection ultérieure en unité combattante en Algérie; formation donc de soldat d'abord puis de combattant enfin.

C'est en parfaite conformité avec les règles en vigueur qu'à l'issue de sa formation militaire initiale, le commandement projetait de le maintenir en métropole, de par son statut de soutien de famille. Il devait même être affecté, compte-tenu de sa formation et compétence personnelle, dans cette unité de formation comme moniteur chauffeur au profit des recrues des contingents suivants. Toutefois, refusant une séparation de ses camarades d'incorporation, le soldat DABEL sollicita expressément la même affectation que ceux-ci et c'est donc aussi pourquoi, bien que dispensé, il participa à cette guerre qui ne voulait pas dire son nom!

Cet acte de volontariat justifie son affectation à la 1ière compagnie du 151ème Régiment d’Infanterie stationné dans la région de Souk Ahras à la frontière nord Algéro-Tunisienne. Il débarque à Bône le 21 juillet 1957 et est acheminé vers la zone où stationne son unité.

Cette zone était réputée particulièrement dangereuse du fait de la présence de fortes bandes rebelles, d'une part, et surtout du fait de la proximité de la frontière tunisienne, proximité permettant à ces forces rebelles d'échapper, par un repli systématique vers la Tunisie, aux représailles des troupes françaises, d'autre part.

Roger DABEL, éclaireur de pointe à la 1ière section se fait remarquer par son sens inné du placement lors des combats. Le 30 avril 1958, dans le secteur de Souk Ahras, il anéantit, à la grenade, un nid d’armes automatiques mais blessé par des éclats de grenades multiples à la tête et aux membres, refusant l’évacuation sanitaire, il reprend le combat après des soins sommaires sur le terrain.

Il se distingue à nouveau dans le secteur de l’Oued Cherf, en assaillant un élément rebelle retranché afin de porter secours à un camarade dangereusement exposé.

Ces faits d'armes lui valent une citation à l’ordre du régiment avec attribution de la valeur militaire avec étoile de bronze.

Il sera, enfin, nommé caporal à titre exceptionnel, pour avoir remplacé son chef de section, mortellement blessé au combat. Ce fait d'arme, aurait pu valoir à Roger une nouvelle citation, mais son chef, lui ayant laissé le choix entre la nomination au grade de caporal ou la citation, il avait préféré les galons.

Tels sont les faits marquants que l’on peut noter sur ses états des services.

Il sera libéré après 2 ans et 4 mois de service dont 2 ans en unité combattante.

Toutefois, qu'il me soit permis d'affirmer, ici, que notre camarade, selon l'article 2 du décret du Président de la République du 15 avril 2015, ancien combattant d’Afrique du Nord, titulaire de la Médaille Militaire, le rendant proposable au titre du Ministère des Armées, au grade de chevalier de la Légion d'Honneur et dont l’ «éminence» des mérites, a été évaluée objectivement par le fait qu’il détenait les 2 «faits» de guerre requis : une citation à l'ordre du régiment portant attribution de la valeur militaire et une blessure homologuée avec un taux de pension évalué à 40%.

C'est par le décret du Président de la République en date du 5 avril 2017 que Roger DABEL a été nommé chevalier de la Légion d'Honneur. Les insignes lui ont été remises, officiellement, sur sa demande, par moi-même lors d'une cérémonie célébrée le 24 juin 2017, devant le monument aux morts d'Esley, cérémonie qui restera gravée dans nos mémoires.

Roger DABEL est, dans l'ordre de préséance,

Chevalier de la Légion d'Honneur.

Je me dois d'ajouter qu'il est, en outre, titulaire

De la Médaille Militaire,

De la Croix de la Valeur Militaire,

De la Médaille des Blessés,

De la Croix du Combattant,

Du titre de Reconnaissance de la Nation,

De la Médaille Commémorative d'ALGERIE.

Pierre OLIVIER – Secrétaire de la 1724ème section

Consultez également
1307ème Section de PLOUAY - 56 - Disparition de M. Padellec

1307ème Section de PLOUAY - 56 - Disparition de M. Padellec

Joseph le Padellec, que tout le monde connaissait mieux sous le diminutif de JO nous a...

Martial LE GUEVELLO
19 septembre 2021
UD de l'Allier - Disparition de M. Gabriel MOINARD

UD de l'Allier - Disparition de M. Gabriel MOINARD

Gabriel Moinard nous a quitté à 103 ans. Ancien militaire du 92e Régiment d'infanterie de...

Thierry MICHAUD
3 septembre 2021
1724° Section de la Haute Vallée de la Saône et de Bains les Bains

1724° Section de la Haute Vallée de la Saône et de Bains les Bains

Disparition de notre camarade Roger DABEL C'est après quelques années de lutte contre la...

1 septembre 2021
6e Section de Nimes - Disparition de M. SLEZARSKI

6e Section de Nimes - Disparition de M. SLEZARSKI

Né le 16 mai 1926, un des doyens de notre 6ème section de la Médaille Militaire de Nîmes,...

Emile BLAIS
30 juillet 2021
1767e Section de TOURNON/RHONE - Disparition de M. GOBBER

1767e Section de TOURNON/RHONE - Disparition de M. GOBBER

HENRY GOBBER est né le 12 MARS 1936 à Desaignes en Ardèche, il résidait à Saint Jean de...

Michel HUMMEL
23 juillet 2021
1642ème section de Vélizy-Villacoublay - Disparation de M. LANTHOINNETTE

1642ème section de Vélizy-Villacoublay - Disparation de M. LANTHOINNETTE

Notre doyen Pierre LANTHOINNETTE nous a quitté dans sa 101ème année. Engagé volontaire en...

Jacky MOULIN
15 juillet 2021