Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour

SNEMM - Discours du Président général M. REAL après son élection

Paris, le 28 juillet 2020

Poursuivez ici selon votre inspiration...

Le président général

Mesdames, Messieurs,

C’est un immense honneur pour moi de m’installer à cette place de président général de la Société Nationale d’Entraide de la Médaille Militaire. Je suis ici devant vous, reconnaissant pour la confiance que vous m’avez témoignée, mais aussi empli d’un sentiment d’humilité face à la tâche qui nous attend.

C’est également conscient du travail réalisé par nos anciens que je me présente devant vous. J’aurais d’abord une pensée pour Louis Napoléon Bonaparte, le créateur de notre médaille, le créateur de, je cite : « ce ruban que nous portons tous sur la poitrine et qui dit à nos camarades, à nos familles, à nos concitoyens, que celui qui le porte est un brave ». J’aurai également une pensée pour les 19 présidents qui m’ont précédé. En premier lieu pour le président Dezoete, notre fondateur. Sans son travail et son abnégation, nous ne serions pas ici. Puis, je souhaiterais rendre hommage au président Foch, le premier Maréchal de France à assurer notre présidence. Lui qui avait su apporter à notre institution un prestige, une visibilité et un rayonnement sans pareil. Nous fêtons cette année le centenaire de son élection. Ensuite, je ne peux m’empêcher d’évoquer le président Riché. Il était, en 1965, le premier président issu de la 2ème génération de feu. Je suis issu de la 4ème génération de feu, celle des OPEX. Lors du congrès de Vincennes, Marc Riché déclarait ne pas oublier les anciens de 14/18 tout en voulant se tourner aussi vers les générations de feu suivantes. Ce sera également l’un de nos grands défis.

Enfin, je souhaiterais exprimer ici ma reconnaissance à l’un de nos sociétaires et ancien administrateur : M. Charles Cova dont l’action au début des années 2000 nous a permis de poursuivre notre mission d’entraide sous forme associative tout en conservant notre patrimoine.

Notre passé est riche et nous devons nous en nourrir et nous en inspirer chaque jour. C’est conscient de l’oeuvre immense qui a été accomplie, que nous devons nous tourner vers le futur.

Mais cette oeuvre ne doit pas masquer l’ampleur des défis qui nous attendent.

Les défis auxquels nous devons faire face sont réels. Ils sont importants et nombreux. Nous ne pourrons les relever ni facilement ni rapidement. Cela nous demandera du travail, de l’efficacité, mais nous les relèverons.

Vous connaissez mon implication dans le monde sportif. J’en tire une philosophie de travail. Une philosophie de travail en équipe, en équipe soudée, en équipe entrainée, en équipe dont les efforts sont coordonnés et orientés par un capitaine d’équipe. C’est cette lourde tâche que vous m’avez confiée aujourd’hui : conduire notre équipe pour relever les défis auxquels la SNEMM doit faire face.

Les treize derniers mois passés dans ma fonction de secrétaire général m’ont permis de pouvoir dresser un état des lieux partiel. Le constat est pour moi parfois amer : La SNEMM fait et doit faire partie à part entière de la société Française. Une société qui est depuis plus d’une décennie en pleine mutation. La société dans laquelle nous vivons a évolué ; ses codes, son fonctionnement ont évolué. Elle a évolué… Et Nous ?…

Nous devons évoluer avec elle ! Nous devons nous adapter à la société actuelle. Il en va de notre survie.

Le premier défi que nous relèverons sera donc de bâtir la SNEMM d’aujourd’hui. De doter notre société d’un projet actuel. Un projet appuyé par des outils adaptés et efficaces. Un projet appuyé par le travail d’administrateurs impliqués et en parfaite coordination avec les salariés. Cette tâche est celle du conseil d’administration tout entier. Voilà pourquoi, dès aujourd’hui nous allons travailler à ce projet.

Nous devons tout d’abord repenser l’organisation et le fonctionnement de notre société, de sa gouvernance, de ses actions, afin de gagner en efficacité et en visibilité. Une meilleure utilisation des moyens humains et financiers, … une meilleure rationalisation de ces moyens permettra une meilleure efficacité de notre action, et, à coup sûr, une réduction intelligente des dépenses.

Nous devons également à nos sociétaires une organisation et un fonctionnement dans la transparence la plus totale. Une organisation et un fonctionnement où le clientélisme, les querelles et les polémiques n’ont plus cours. Cela sera ma ligne de conduite. Cela sera notre ligne de conduite à tous.

Un autre défi consistera à positionner la SNEMM comme un acteur de l’économie sociale et solidaire. La France vient de subir l’une des plus graves crises sanitaires qu’elle ait connues. J’ai avant tout une pensée pour celles et ceux qui ont été frappés ou emportés par la maladie et pour nos sociétaires qui ont perdu un proche. Je veux aussi saluer l’action de notre directeur et du personnel de la résidence qui se sont mobilisés, ont su protéger nos pensionnaires et assurer la continuité du service rendu. Je veux saluer les actions locales menées par nos sections, et elles sont nombreuses. N’oublions pas le dévouement de nos sociétaires et salariés, alors même que la crise sanitaire n’est pas terminée.

L’entraide et l’action sociale sont les buts premiers de notre société. J’entends qu’elles le restent et que notre action dans ce domaine prenne de l’ampleur et gagne en visibilité. Là encore, efficacité, visibilité et transparence devront être nos maître-mots. Nos sociétaires au niveau des sections, nos salariés au sein de la résidence œuvrent chaque jour en ce sens. Nous leur devons plus d’appuis.

Donnons-leur les moyens de continuer leur action dans une SNEMM forte…

Une SNEMM forte de son action mais également forte de ses sociétaires. Voilà un autre défi : celui des adhésions ! Depuis combien de temps n’avons-nous pas eu, ici, un conseil d’administration où l’on ne déplore pas une baisse des effectifs ?

Déplorer… c’est compréhensible, constater… c’est évident. Mais nous devons maintenant passer outre les évidences. Nous devons agir ! « Il faut agir, il n’y a que cela qui donne des résultats » aimait à dire le Maréchal Foch. C’est pour cela que le projet que nous allons bâtir et mettre en œuvre ensemble comportera un volet dédié au maintien et au développement des adhésions de nos sociétaires.

Enfin, un défi colossal, mais aussi essentiel, se présente à nous : celui de renouer le dialogue. Renouer le dialogue avec nos UD et sections mais aussi renouer le dialogue avec la société civile et militaire. En effet, notre SNEMM est en plein doute… une SNEMM qui se divise et parfois se désespère. Depuis bien trop longtemps une partie de notre SNEMM se sent parfois abandonnée. Oui, vous le savez, même au sein de vos propres sections, il y en a beaucoup qui se sentent « loin de Paris », laissés pour compte et sans droit à la parole. Nous aurons la tâche cruciale… tâche exaltante, … tâche difficile… de renouer avec l’ensemble de nos sections, d’écouter, d’aider, de soutenir, et de guider nos UD et sections. Notre Société a trop longtemps vécu, replié sur elle-même. Le monde actuel est un monde de communication et nous devons occuper notre place dans ce monde-là. Nous devons reprendre notre place de 3ème décoration nationale et remettre la Médaille militaire dans la lumière. « Assurer le prestige de notre décoration » : c’est, je vous le rappelle, une des missions premières décrites dans nos statuts…

J’ai, Madame, Messieurs, une ambition pour la SNEMM : lui assurer sa place dans la société française actuelle, un monde dur et incertain ; j’ai une ambition pour nos sociétaires, construire avec eux et pour eux une SNEMM plus juste, porteuse des valeurs incarnées par notre décoration, des valeurs dont nous sommes, tous ici, les garants ! Ces deux ambitions ne sont pas séparables. Ces deux ambitions doivent guider nos actions à tous, dans les mois et les années à venir.

Madame, Messieurs, Comme l’aurait dit le Maréchal Foch « Allons-y ! »

Le président général José Miguel REAL

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Président général
Consultez également
Collecte de fonds pour le monument Amicitia France-Canada

Collecte de fonds pour le monument Amicitia France-Canada

MONUMENT AMICITIA FRANCE – CANADAPREMIER MONUMENT NATIONAL AU CANADA DÉDIÉ À L’AMITIÉ...

17 novembre 2020
Demi-part fiscale à partir de janvier 2021Du président général

Demi-part fiscale à partir de janvier 2021Du président général

A télécharger : Les conjoint(e)s d’ancien(ne)s combattant(e)s concerné(e)s par le bénéfice de la...

17 novembre 2020
Les rapports du commissaire aux comptes

Les rapports du commissaire aux comptes

Urgent à lire

1 novembre 2020
Convocation du conseil d'administration de la SNEMM le 28 juillet 2020

Convocation du conseil d'administration de la SNEMM le 28 juillet 2020

Ordre du jour : élection du Président général et des membres du Bureau national.

10 juillet 2020